Workshop d'Yves-Noël Genod


Workshop pour professionnels et non-professionnels donné par Yves-Noël Genod.


Workshop donné en français avec traduction vers l’anglais.
Présentation publique les 11 et 12 novembre
Inscription par mail : maude.herzog@arsenic.ch


 

Le brillant metteur en scène et comédien Yves-Noël Genod présente La Recherche du 01 au 05 novembre à l’Arsenic. À cette occasion, l’Arsenic l’invite à donner un workshop d’une semaine, Fabrique de Star, du 6 au 12 novembre ouvert à toutes et à tous, tant aux professionnel·le·s que non-professionnel·le·s (sur dossier).


 

FABRIQUE DE STAR
Je serais une star, je dormirais dans un lit de star, je boirais comme une star, je me nourrirais comme une star, c’est-à-dire très peu, bio et gratuit (foie gras et homard sur l’île), je ferais tout comme une star (je patine : qu’est-ce qu’elle font, déjà, les stars ?), mais (et) surtout je jouerais comme une star, la beauté illuminerait ma peau, ma coiffure, ma création, un couple de rêve, un acteur hollywoodien sinon rien, Alain Delon, Monica Bellucci, j’en passe et des meilleurs, je saurais y faire, je serais malin, j’apparaîtrais, j’arriverais texte su, j’aurais beaucoup travaillé les rôles, beaucoup étudié les ballets, les airs d’opéra, la jonglerie, les claquettes, et tout cela, tout ce travail, je l’oublierais instantanément, car il ne faudrait pas le montrer car vous êtes une star, une star naturelle, vous êtes nés comme ça, avec une cuillère en argent dans la bouche, vos parents déjà étaient des stars (déjà), vos enfants le seront, le travail ne se voit pas, vous recevrez des amis au bord de la piscine, vous improviserez, c’est obligatoire d’improviser, vous savez pourquoi ? parce que « l’unique joie du monde, c’est de commencer », je l’ai lu quelque part, et vivre, c’est cela : commencer, à chaque instant. Roulez Genèse !


 

DESCRIPTION
La méthode de travail est à inventer dans chaque nouvelle situation — et toutes les situations le sont ; je cherche donc à ne pas avoir de méthode ou d’enseignement préconçu, je l’oublie, je cherche à considérer le groupe des stagiaires choisis ou non choisis comme une troupe de spectacle ou de cinéma à partir de laquelle nous devons, à partir des présences, des personnalités, des rêves et des rencontres, inventer un mondeThe world is a stage, mais l’inverse est vrai aussi, il s’agit de considérer la scène comme l’univers, « réunion des scènes infinie », comme dit Rimbaud dont je viens de travailler pour l’Opéra-Comique, à Paris quelques « illuminations ». Mon travail se rapporte aux récits de commencement (de toute culture et de toute forme), aux genèses. « Et là, les formes, les sueurs, les chevelures et les yeux, flottant. » Il sera demandé aux participants d’avoir dans l’ambition cette jeunesse et cette pluralité des sens. Tout — ouvert. Il y a cette phrase de Rimbaud (qui a entraîné toute la poésie moderne) que je cite toujours : « littéralement et dans tous les sens. » C’est ça, jouer, il y a une fiction qui inclue tous les sens, jusqu’à être et ne pas être. C’est inventer — au sens où l’on nomme « inventeurs » les découvreurs de trésors. Cela ne se passe que dans le monde réel. Qui, plus nous avançons — plus il s’approfondit. « Seule une pleine conscience et une grande sensibilité intérieure nous permettent de savoir que la vie est merveilleuse et horrible », dit, dans un tweet, ce matin, Edgar Morin.
Il est recommandé aux stagiaires de venir avec des matières déjà travaillées. Dans l’esprit d’une masterclass. Des choses contrastées, permettant des états de violence et d’apaisement, des folies et des lumières, des épiphanies, des cassures. Chaque fois, avec toutes ses possibilités, rendre compte du monde et de sa création.


Je serai assisté par Aidan Amore qui partagera les rudiments de la technique hollywoodienne Actors Studio.
Aidan Amore est un très jeune artiste transdisciplinaire actif en tant qu’acteur, performeur et plasticien, se produisant en Suisse, aux Etats-Unis, ainsi qu’en France. Je l’ai rencontré au moment où je cherchais des gens pour mon dernier spectacle La Beauté contemporaine (représenté à Paris en mars 2017) dans lequel il partageait déjà — avec le public — les rudiments de la célèbre technique de jeu hollywoodienne Actors Studio. C’est ce que je lui ai demandé de réitérer dans le cadre de ce stage Fabrique de star. Il s’agira forcément d’une initiation — en si peu de temps —, mais qui pourra ouvrir des perspectives…

Les stagiaires pourront prendre contact avec moi en amont pour échanger quant à leur désir et leur choix de matières.
Le stage doit être considéré comme un travail de masterclass, c’est-à-dire de haut niveau, mais est ouvert à tous, le haut niveau est ouvert à tous. Il s’agit d’affirmer une excellence. Cette excellence se trouve chez les professionnels de toutes les disciplines du spectacle (danse, chant, cirque, théâtre, cinéma…) et chez les amateurs ou dans d’autres corps de métiers (architecture, boucherie, etc.). Il est demandé une courte lettre de motivation, un CV et une ou plusieurs photos ou liens vidéo ainsi que tout document qui me permettrait de constituer un groupe au sens, presque, d’une distribution. L’accent ne sera pas mis sur le travail individuel, mais sur les échanges entre les vivants.
Yves-Noël Genod

 

INFORMATIONS PRATIQUES
06 -12 NOV de 14:00 – 22 :00
avec une présentation publique « Fabrique de Star » les 11  et 12 NOV
> Inscription par mail : maude.herzog@arsenic.ch
> Workshop donné en français et en anglais
> Ouvert à toutes et à tous, tant aux professionnel·le·s que non-professionnel·le·s, de toutes disciplines, sur dossier – lettre de motivation, CV, photos, liens vidéos, ou tout document qui vous semble intéressants.
Nouveau délai d’inscription : 2 novembre
> Places limitées
>Workshop donné en français avec traduction vers l’anglais
> Prix : 300.-
> Repas non inclus, possibilité de manger au café/restaurant (soupe et petite restauration ) ou de pique-niquer à l’Arsenic (micro-onde à disposition).
>Entrée à une représentation de « La Recherche » inclus.

 

 

BIOGRAPHIE
Yves-Noël Genod (1972), acteur, danseur et metteur en scène, propose en 2003 son premier spectacle En attendant Genod. Les commandes s’enchaînent ensuite, spectacles — plus de septante à ce jour — et performances très diverses. Un théâtre dont on aurait enlevé le drame, l’action et dont il ne resterait que la poésie, le fantôme, la trace, l’invitation. Se présentant lui-même comme un « distributeur » de spectacle, de poésie et de lumière, il « n’invente rien qui n’existe déjà ». Les créations d’Yves-Noël Genod entraînent le spectateur au sein d’expériences poétiques. Impossible alors de distinguer ce qui relève de l’écriture et de l’improvisation. Ses spectacles parlent de l’expérience d’être en vie, du goût d’exister. Une envie de modernité y côtoie l’inclination pour le ringard, et le désir de spectacle lutte avec l’émotion. Il vit et travaille à Paris.


> À propos de La Beauté contemporaine et Remise à Venise deux créations de groupe de Yves-Noël Genod.


>À propos de l’envers du décor hollywoodien, texte qui a inspiré Yves-Noël Genod pour ce travail.