© Bruno Perramant, panneau central du triptyque Nouveaux Spectres (2008), huile sur toile

YVES-NOËL GENOD (FR)

Automne (Baudelaire)

Spectacle faisant partie du diptyque Automne-Hiver

  • 120'
  • E Recommandé aux malvoyant·e·s

Avec: Yves-Noël Genod. Lumière: Philippe Gladieux. Son: Benoît Pelé. Coproduction: Arsenic – Centre d'art scénique contemporain.

Site web artiste

Automne-Hiver

«Rien n’est si baudelairien que Phèdre, rien n’est si digne de Racine […] que Les Fleurs du mal» (Proust). Après La Recherche, spectacle inspiré de À la recherche du temps perdu, de Proust, Yves-Noël Genod, ange blond à la séduction démoniaque, retravaille cette saison la langue française dans un diptyque «haute couture» inspiré de Baudelaire et de Racine. Automne, c’est Baudelaire (Les Fleurs du mal ). Hiver, c’est Racine (Phèdre). Deux facettes d’une même collection miroir que nous vous convions à contempler en une fois, ou de manière séparée.

Automne (Baudelaire)

Yves-Noël Genod s’empare des Fleurs du mal de Baudelaire, recueil de poèmes splendides et sulfureux sur le désir et le sexe, la mélancolie et la mort, censurés en leur temps. Pour cette reprise, l’acteur-poète ayant l’art de bousculer les codes de la représentation plonge le public dans le noir et, de fait, dans l’écoute absolue du texte. Le théâtre se fait alors lieu de l’intime où la voix parfois contrefaite, morbide, d’Yves-Noël Genod propose un moment de théâtre qui se vit, se ressent et vibre en chaque spectateur. Un moment de grâce dans le noir total.

Automne-Hiver est un diptyque composé des spectacles Automne (Baudelaire) et Hiver (Racine) dont on peut voir les deux panneaux dans une même soirée (avec entracte de 30 min) ou séparément.
  • 120'
  • E Recommandé aux malvoyant·e·s