© Mehdi Benkler
© Mehdi Benkler

Lucinda Childs & Ruth Childs (US/CH)

Particular Reel, Katema, Calico Mingling, Reclining Rondo

  • 70’
  • A Non-French-speaking friendly
  • F Recommandé aux malentendant·e·s
  • G Boucle magnétique
  • C Jeune public bienvenu (dès 8 ans)
  • D Garderie: dim 25 mars

Chorégraphie: Lucinda Childs
. Danse: Ruth Childs, Stéphanie Bayle, Anne Delahaye, Anja Schmidt, Pauline Wassermann. Assistant: Ty Boomershine. 
Création lumières: Joana Oliveira. 
Costumes: Séverine Besson. Production: Compagnie SCARLETT’S/Production déléguée Tutu Production. 
Coproduction: La Bâtie Festival de Genève, Arsenic, Lausanne. 
Soutiens à la création: Ville de Genève, Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, Fondation suisse des artistes interprètes, Fonds Mécénat SIG, Fondation Nestlé pour l’Art, Stanley Thomas Johnson Foundation, Ernst Göhner Stiftung. 
Soutiens aux tournées: Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, Canton de Genève, Corodis, Loterie Romande, Pour-cent culturel Migros.

Site web de la compagnie

Ruth Childs présente une deuxième série de re-création des pièces de sa tante, Lucinda Childs. Transmises oralement par cette légende de la danse postmoderne à son héritière, ces quatre pièces survolent la décennie 1970 et réactivent la radicalité du geste postmoderne. Ici, la répétition des mêmes motifs suivant différentes formations géométriques produit une obsédante combinaison de gestes et de rythmes élémentaires et inaffectés. Dans un monde où les nouvelles technologies et l’imagerie ont modifié notre référentiel visuel, la réactivation de ces œuvres par Ruth Childs, au-delà de la simple citation, permet une nouvelle lecture de ces pièces aujourd’hui classiques.

Les quatre pièces sont montrées dans l’ordre suivant:
Calico Mingling (1973)
Katema (1978)
Reclining Rondo (1975)
Particular Reel (1973)

Née à Londres, la danseuse et performeuse anglo-américaine Ruth Childs (1984) grandit aux États-Unis où elle étudie la danse classique et contemporaine, et le violon. Elle s’installe en Suisse en 2003 pour terminer sa formation de danseuse au Ballet Junior de Genève. Elle travaille avec plusieurs chorégraphes et metteurs en scène de renom international dont Foofwa d’Imobilité, La Ribot, Gilles Jobin, Massimo Furlan, la 2b company et Yasmine Hugonnet. Depuis 2015, elle réalise un projet de re-création des premières pièces de sa tante, la chorégraphe américaine Lucinda Childs. En 2018, elle crée sa première pièce scénique, en collaboration avec Stéphane Vecchione, The Goldfish and the Inner Tube présentée en mai à l’Arsenic.

Née en 1940, Lucinda Childs entame sa carrière de chorégraphe en 1963, à la Judson School à New York. Formée, entre autres, par Merce Cunningham, elle devient l’un des chefs de file de la danse postmoderne américaine dans les années 1970. Elle forme sa propre compagnie en 1973 et collabore très vite comme chorégraphe et interprète avec de grands noms de la scène artistique contemporaine tels que Bob Wilson, Philip Glass, John Adams, Frank Gehry ou Sol LeWitt. Depuis 1992, elle collabore avec de prestigieuses maisons d’opéra en chorégraphiant des œuvres du répertoire ou des créations contemporaines. Elle a reçu de nombreuses récompenses et distinctions, notamment le Lion d’Or de la Biennale de Venise (2017) et le Samuel H. Scripps American Dance Festival Award (2017) pour l’ensemble de son œuvre.

  • 70’
  • A Non-French-speaking friendly
  • F Recommandé aux malentendant·e·s
  • G Boucle magnétique
  • C Jeune public bienvenu (dès 8 ans)
  • D Garderie: dim 25 mars