©Gaïa Lamarre/@Glamaarr
©Gaïa Lamarre/@Glamaarr
©Gaïa Lamarre/@Glamaarr

Tamara Alegre avec Elie Autin, Marga Alfeirão, Lydia Östberg Diakité et al. (IC/CH/SE)

nos fuimos

Danse | -16

  • 60'
  • A Non-French-speaking friendly
  • F Recommandé aux malentendant·e·x·s
  • G Boucle magnétique
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite

Concept, chorégraphie: Tamara Alegre. Assistanat à la chorégraphie: Lydia Östberg Diakité. Danse et chorégraphie: Elie Autin, Marga Alfeirão, Tamara Alegre. Composition musicale: Talisto et Dinamarca, Soraya Lutangu aka Bonaventure. Costumes: Giulia Essyad. Scénographie: Ceylan Östürk. Lumières: Sel Dir Melaizi. Texte de présentation: Valentina D’Avenia en conversation avec Tamara Alegre. Production, administration et promotion: Anna Ladeira et Mathias Ecoeur – LE VOISIN. Production: FUEGO CONTINGO. Coproduction: Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Lausanne. Soutiens: Ville de Lausanne, Loterie Romande, Fondation suisse des artistes interprètes SIS. Remerciements: Eytana Acher, Karina Sarkissova, Ali-Eddine Abdelkhalek.

nos fuimos est un sortilège chorégraphique, une traversée, un voyage à travers des seuils d’aliénation. deuxième pièce d’un triptyque initié avec FIEBRE (2018), nos fuimos expérimente des pratiques d’embodiement autour des organes sexuels, d’idée d’union érotique, de cohabitation d’émotions complexes et d’auto plaisir. nos fuimos est le résultat d’une fictionnalisation radicale des corps: un seul et même canal relie toutes les fonctions vitales liées au bas-ventre et la cloaca, l’organe sexuel d’où est tiré la force érotique. munies de ces corps-fictions, les danses s’incarnent individuellement et collectivement pour devenir exutoires, nettoyages et espaces de soutien mutuel. nos fuimos offre ainsi un espace-temps initiatique à travers les vibrations, le vent et les émotions.

** les artistes ont volontairement retiré toutes les majuscules de ce texte, suivant des courants littéraires afro-féministes (bell hooks, tatiana nascimento), dans le but de poursuivre l’écriture d’une langue non hiérarchisante et non obéissante.

Danseuse et chorégraphe, Tamara Alegre, originaire de la Grande Canarie, a initialement étudié le commerce et la psychologie avant de se diriger vers la musique et devenir dj, tour manager et programmatrice jusqu’en 2016. En 2018, elle est diplômée d’un MA en chorégraphie à l’Université DOCH à Stockholm. Ses recherches s’articulent autour d’embodiments sensuels, des fictions sur la sexualité et des états physiques comme outils chorégraphiques d’altération des structures de pouvoir hétéronormatives. Elle commence à danser avec La Ribot en 2013, puis Mårten Spångberg en 2016 et, plus récemment, avec Nikima Jagudajev, Carlos María Romero et Ofelia Jarl Ortega. Tamara Alegre se passionne pour le Dancehall – danse jamaïcaine qui influence son processus créatif – tout en se positionnant en tant que personne blanche ayant accès à une culture noire. Le travail collaboratif est essentiel pour elle, aussi bien comme interprète qu’en tant que chorégraphe.

  • 60'
  • A Non-French-speaking friendly
  • F Recommandé aux malentendant·e·x·s
  • G Boucle magnétique
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite