© DR

Pamina de Coulon (CH)

FIRE OF EMOTIONS : Niagara 3000 | Étape de travail

Performance / Essai Parlé

  • 1h10
  • E Recommandé aux malvoyant·e·x·s

Création et interprétation: Pamina de Coulon Lumière: Alice Dussart. Production: BONNE AMBIANCE. Diffusion: Boom’Structur. Coproductions: ARSENIC Lausanne, Magasin des Horizons (2016-2020) Grenoble

La saga FIRE OF EMOTIONS n’a pas dit son dernier mot… à toute vitesse. Après un voyage pour le cosmos (GENESIS), une plongée dans l’océan (THE ABYSS), un retour à la terre (PALM PARK RUINS), NIAGARA 3000 serait comme une pièce compagne capable d’accompagner toutes les autres et comme toutes les autres de cheminer, de digressions en digressions sur les sentiers de la pensée de l’artiste.

« D’abord j’ai pensé les larmes comme force hydraulique. Les larmes comme des fleuves.
Repensé à l’eau qui court et à l’eau qui coule.
Ensuite j’ai pensé aux bassins versants et aux fleuves souterrains.
J’ai pensé à ma visite aux chutes NIAGARA, à comment c’était l’expérience la plus multiculturelle de toute ma vie.
Alors j’ai repensé à l’énergie et alors j’ai pensé à toutes ces dominations coloniales partout. J’ai inventé le club des rustiques pour l’opposer au club de l’humanité, pour pouvoir faire club avec d’autres sans les cannibali-manger.
Depuis j’ai pensé aux marées, aux deltas où tout se rencontre, au nom des rivières, au validisme, au voile entre les monde. J’ai noté la phrase « tout ce qui est laissé derrière soi est laissé derrière soi pour toujours » J’ai pensé à l’effet que ça fait de trouver de l’espoir là où l’on attendait plutôt de la certitude. Et toujours il y a cette différence entre le mystère et le secret. »

 

Pamina de Coulon est née à Châtel-St-Denis et a grandi sur la Riviera Vaudoise. Elle a ensuite habité en Belgique mais depuis 2017 elle vit, jardine et travaille jamais bien loin du Rhône et des Alpes. C’est à la Haute École d’Art et de Design (HEAD) de Genève (2007-2010) qu’elle a d’abord développé́ sa pratique sous l’enseignement de Yan Duyvendak, Christophe Kihm, Josep-Maria Martín, Lina Saneh sous la dénomination “ART ACTION” et de nombreux autres intervenants extérieurs. Elle arrive ensuite à Bruxelles où elle est résidente à L’L -lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création (2011-2016). C’est là qu’elle entame ce qui est devenu la saga FIRE OF EMOTIONS qu’elle poursuit encore actuellement. En parallèle, Pamina suit un master en gestion culturelle à l’ULB, où elle s’acharne à étudier les pratiques d’organisations culturelles alternatives. Son intérêt pour les démarches collaboratives et le développement d’un champ artistique expérimental fait qu’elle sera également codirectrice artistique du Bâtard festival à Bruxelles (2012-2015). De début 2018 à fin 2020, Pamina de Coulon est une des artistes en résidence au Magasin des horizons à Grenoble. Depuis 2017, BONNE AMBIANCE est compagnie en résidence à l’ARSENIC à Lausanne, centre d‘art scénique contemporain. BONNE AMBIANCE est le nom de la compagnie avec laquelle Pamina de Coulon développe son travail et soutient celui d’autres artistes. Loin d’être uniquement un titre sympa, le souci de BONNE AMBIANCE est de servir de boussole et de philosophie de travail au sein de tous les projets que la compagnie développe.