© Arnaud Beelen

Jolie Ngemi (CD/CH)

NKISI

danse

  • 40'
  • F Recommandé aux malentendant·e·x·s
  • A Peu ou pas de texte
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite

Chorégraphie et interprétation: Jolie Ngemi. Dramaturge et assistant chorégraphe: Jeremy Nedd. Scénographie: Laura Knüsel. Création lumière et régie générale: TBC. Production, administration et diffusion: Gaëlle Marc.


Production: Cie AUC. Coproductions: Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Kaserne Basel, STUK - Arts Center vzw, Charleroi-Danse - Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, HAU Hebbel am Ufer. Soutiens: Ville de Lausanne, Loterie Romande, Canton of Basel-Landschaft, Fondation Ernst Göhner, Pro Helvetia- Soutien aux voyages de recherche.

Inspirée par des états de transe, de mouvements fétichistes du Nkisi* et de rituels du Congo, Jolie Ngemi puise dans ses racines pour développer une proposition côtoyant les frontières invisibles et visibles des pratiques magiques et spirituelles.
Les croyances animistes occupent toujours une large place au Congo mais leur expression n’est qu’une ombre taboue, cachée voire maudite face à la religion chrétienne à laquelle les populations ont été forcées de se convertir durant la colonisation.
Convaincue de l’importance de ces cultures comme repères dans un monde en crise, Jolie Ngemi cherche à rendre visibles ces savoirs traditionnels Nkisi, à rappeler leur beauté tout en ravivant leur flamme et pouvoir de guérison.
Aujourd’hui qui seraient ces femmes puissantes Nkisi, médiatrices des forces occultes, qui à l’époque constituaient les conseillères secrètes des rois ? Que restent-ils de ces pratiques alors que la plupart des statuettes Nkisi ont été ravies à travers les siècles et se retrouvent dans différents musées des pays colonisateurs ?

*Nkisi est un mot en lingala, langue maternelle de Jolie Ngemi, qui a de nombreuses significations. Il peut signifier communément « remède », « sorcière, sorcellerie », « médicament », ou désigner un fétiche sacré (statuette).

 

Jolie Ngemi est une interprète de danse contemporaine et urbaine, chorégraphe et musicienne.
En 2011, elle collabore avec Ula Sickle et Yann Leguay pour le solo Jolie, créé en Corée du Sud (Séoul), suivi de tournées en Belgique, France, Hollande, Pologne et Autriche.
En 2012, elle est invitée à représenter les femmes artistes au New-York live arts festival.
En 2013, elle entame une formation de deux ans à P.A.R.T.S. à Bruxelles. Elle est alors repérée par le chorégraphe Boris Charmatz ; ensemble, ils produisent deux spectacles : Danse de nuit – sur l’attentat de Charlie Hebdo, et 10 000 gestes qui ont tourné en France, à Bruxelles, à Londres, en Allemagne et en Suisse.
En 2018, elle a créé un premier solo Identity na ngayi à La Bâtie – Festival de Genève. Cette performance a également été présentée à Bâle, Bruxelles et Utrecht.
En 2019, elle réalise plusieurs performances et des workshops dans la région de Bruxelles et au Tictac center. Au début de l’année 2020, elle est engagée comme professeure à l’Académie d’Amsterdam. La même année, elle participe à la nouvelle création de Serge Aymé Coulibaly: Wakat.
Elle fonde ensuite sa société AUC Production, et le festival des arts de la scène BOSANGANI dont la deuxième édition a eu lieu en août 2022 à Kinshasa et a réuni des danseurs européens et africains autour de master class, de spectacles et de tables rondes.

Jeremy Nedd est un chorégraphe, performeur et créateur sonore né à Brooklyn et basé à Bâle.
Plus récemment, Jeremy Nedd a chorégraphié et présenté ses propres productions à ROXY Birsfelden, à la Tanzhaus Zürich, l’Arsenic (Lausanne) et au Palais de Tokyo (Paris).
Jeremy Nedd est finaliste PREMIO 2017, lauréat 2017 de l’Atelier Mondial Stipendan et de la Bourse de l’Innovation. Il a fait partie du Performancepreis Schweiz en octobre 2018 et depuis 2019, de l’ensemble du Neumarkt Theater. En 2020, l’extatique a été présélectionné pour Schweizer Theatertreffen et invité aux Swiss Dance Days 2022.