©Maxi Schimtz

Simone Aughterlony (CH/DE), Julia Häusermann (CH)

No Gambling

Performance

  • 60’
  • F Recommandé aux malentendant·e·x·s
  • G Boucle magnétique
  • A Peu ou pas de texte
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite

Direction: Julia Häusermann and Simone Aughterlony. Performance: Nele Jahnke, Julia Häusermann, Simone Aughterlony. Theatre Pedagogy: Anna Fierz. Musique: Gérald Kurdian. Scénographie: Thibault Vancraenenbroeck. Cération lumière: Joseph Wegmann. Costumes: Nathalie Pallandre. Conseil dramaturgique: Jorge León. Responsible technique: Marie Prédour. Régie: Jan Olieslagers. Assistanat lumière: Marek Lamprecht. Son: Nicolas Houssan. Production: Omar Hallawi. Management, production coordination: Marc Streit. Administration: Karin Erdmann. Photography: Maxi Schmitz. Production: Imbricated Real. Coproduction: Festival Theaterformen , Hannover, Gessneralllee , Zürich, HAU Hebbel am Ufer , Berlin, Arsenic – Centre d’art scénique contemporain , Lausanne, Tanzhaus Zürich. Sourtiens: Kultur Stadt Zürich, Fachstelle Kultur Kanton Zürich, Pro Helvetia – Schweizer Kulturstiftung, Ernst Görner Stiftung, Landis & Gyr Stiftung, Stiftung Anne-Marie Schindler, Schweizerische Interpretenstiftung, Georges and Jenny Bloch Stiftung, Migros Kulturprozent Zürich, NATIONALES PERFORMANCE NETZ Coproduction Fund for Dance, which is funded by the Federal Government Commissioner for Culture and the Media.

Vivre, c’est accepter un certain degré de risque. L’acte de parier ou de prendre des décisions instantanées nous met en relation intime avec le temps. En tant qu’acte, le risque laisse le hasard s’installer. Il nous ouvre à des futurs incertains et bouleverse nos constructions du passé. Dans «No Gambling», des ustensiles issus de la culture du jeu, tels que des dés, des cartes à jouer ou des boules de billard, servent d’objets transitionnels pour jouer avec les notions de dépendance, de répétition, de désir et de moralité. En tant que figures de transition, Frank peut apparaître comme une chimère, Nele comme un dé grandeur nature et Simone comme un joker. Chacune à sa manière apparaît et disparaît de manière irréelle tout en faisant de la magie avec la collection d’objets à portée de main. Quand la glace fond, quand le sable est redistribué, ou quand tout le melon est mangé, avec quoi jouons-nous encore?

Depuis seize ans, Simone Aughterlony réalise des projets chorégraphiques d’inspiration queer. Iel aborde le genre de la performance comme une pratique de construction de monde et navigue dans les champs du désir, entre domination et tentation. Iel a reçu de nombreux prix et enseigne régulièrement dans des institutions académiques. Julia Häusermann est une comédienne faisant parti de la compagnie du Theater HORA. Elle a joué dans plus de 50 productions, entre autres Faust, Disabled Theater, Mars Attacks, 120 jours de Sodome, Egotopia. Elle a reçu le prix d’interprétation Alfred Kerr en 2013 pour son rôle dans Disabled Theater au Theatertreffen de Berlin.