© Sandra Pointet
© Sandra Pointet
© Sandra Pointet

Rébecca Balestra

RÉBECCA BALESTRA

stand-up

  • 1h
  • G Boucle magnétique
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite

Conception: Rébecca Balestra. Regards extérieurs: Agathe Hazard Raboud, Marina Rollman.
Coproduction: Arsenic, Boulimie, La fur compagnie. Administration: Minuit Pile. Remerciements: Emma Ducommun, Marion Houriet, Loic Kuttruff, Thomas Lécuyer, Patrick de Rham, Frédéric Recrosio, Moschino.

Poétesse et comédienne de théâtre, Rébecca Balestra sort de son cadre professionnel et explose son image de diva. Elle donne son prénom et son nom à son premier stand-up, un spectacle qui parlera entre autres choses de peinture, de Jésus, d’argent et de prostates. En reprenant les codes même du format stand-up, RÉBECCA BALESTRA tente un crescendo drolatique composé des éléments incontournables de ce dispositif: les premières parties, la tête d’affiche, l’absence de scénographie, les thèmes récurrents, les punchlines et les interactions avec le public. Avec son titre éponyme, RÉBECCA BALESTRA est une représentation de représentations, une mise en abîme de l’art comique, du monde qui l’habite et le regarde.

“J’ai donné mon prénom et mon nom à mon oeuvre, comme Yves Saint-Laurent et Bernard Nicod.” Extrait de RÉBECCA BALESTRA

 

Après un Bachelor en théâtre à la Manufacture-HEARTS, Rébecca Balestra commence à développer ses propres créations. D’abord Flashdanse au Théâtre Sévelin 36, puis Show Set à l’Arsenic et Piano-bar à la Comédie de Genève. Avec Igor Cardellini et Tomas Gonzalez, elle co-signe et joue dans les mises en scène Self-Help et Showroom. Autrice invitée du collectif Bern ist überall, elle est lauréate du prix d’écriture dramatique Studer/Ganz. En tant qu’interprète, elle collabore avec le collectif tg STAN et les metteur.e.s en scène Marion Duval, Anne Bisang, Natacha Koutchoumov, Mathieu Bertholet, Manon Krüttli et Jean Liermier. En 2021, Rébecca Balestra créé Olympia, spectacle musical et poétique qu’elle produit pour la Nouvelle Comédie de Genève en collaboration avec la Haute École de Musique. Elle publie un recueil des poèmes du spectacle sous le titre Minuit Soleil, édité par art&fiction.