©Elagoz

Samira Elagoz (FI/NL)

SEEK BROMANCE

Film/Performance

  • 3h30
  • G Boucle magnétique
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite

Réalisation et concept: Samira Elagoz. En collaboration avec: Cade Moga. Montage: Samira Elagoz. Conseils: Bruno Listopad, Antonia Steffens. Conseils supplémentaires: Otto Rissanen, Tiana Hemlock-Yensen, Richard Sand, Valerie Cole, Jessie Jeffrey Dunn Rovinelli, Michael Scerbo. Conseils en réalisation: Jeanette Groenendaal. Production: SPRING Performing Arts Festival Coproduction: Frascati Producties, Kunstenwerkplaats Pianofabriek, Black Box Teater, BIT Teatergarasjen, Arsenic – Contemporary Performing Arts Center, Finnish Cultural Institute for the Benelux. Avec le soutien du Fonds Podiumkunsten NL, Koneen Säätiö FI, Prins Bernhard Cultuurfonds NL, Ammodo NL.

«J’ai décidé de produire une œuvre que j’avais besoin de voir alors que j’étais en questionnement avec mon genre. Une œuvre trans où il ne s’agit pas d’éduquer les personnes cis, de justifier notre existence ou d’être des exemples positifs et brillants, mais une histoire réelle où les protagonistes trans sont complexes et troubles, progressistes et admirables, problématiques et désirables.» Samiraz Elagoz

SEEK BROMANCE est une romance entre deux personnes transmasculines qui se sont rencontrées pendant la pandémie. Après avoir interprété des rôles hyper féminins tous deux découvrent avoir des attitudes très différentes quant à ce que peut être la masculinité. SEEK BROMANCE est une performance cinématographique où le public est invité à suivre leur relation. Errant dans un isolement partagé à travers les déserts de Los Angeles et de Las Vegas, avec seulement une voiture, un peu d’argent et une réserve de testostérone, les amants exposent les dynamiques de la masculinité et de la féminité.

Au cours des six dernières années, Elagoz a consacré sa pratique artistique à filmer ses premières rencontres avec des hommes cis en tant qu’artiste féminine. Elagoz a fait une tournée mondiale non-stop pendant cinq ans avec sa performance Cock, Cock, Who’s There ? qui traite des violences sexuelles. En quête d’intimité après tant d’années de tournée, Sam réalise que le spectacle, qui était au départ une véritable ode à la féminité, s’est révélé être un adieu à elle. Il a tourné avec ses œuvres dans divers contextes internationaux de cinéma, d’art visuel et de performance, tels que l’IDFA, Impulstanz, CPH:DOX, Kaaitheater, The White Chapel Gallery, The EYE museum, Edinburgh Fringe et La Casa Encendida. Cock, Cock. Who’s There ? (2017) a remporté de nombreux prix notamment le Prix Jardin d’Europe à Impulstanz 2017.