@Dorothée Thébert
@Dorothée Thébert

Marion Duval, Camille Mermet, Aurélien Patouillard (CH)

Avant la retraite

Théâtre | de Thomas Bernhard

  • 2h30
  • G Boucle magnétique
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite

Texte Thomas Bernhard. Traduction Claude Porcell, l’Arche éditeur. Interprétation et mise en scène Marion Duval, Camille Mermet, Aurélien Patouillard. Collaboratrices littéraires Delphine Abrecht, Camille Luscher. Collaboration artistique et direction musicale Louis Bonard. Scénographie et lumières Florian Leduc. Assistanat à la scénographie Marine Brosse. Costume Severine Besson. Coiffure et maquillage Emmanuelle Olivet Pellegrin. Création sonore Diane Blondeau. Diffusion Anthony Revillard. Intervenant·e·s Giles Foreman, Giorgio Palma (KKuK), Frank Vercruyssen. Production Zooscope Productions, Chris Cadillac, Personne. Coproduction Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Lausanne, Théâtre Saint-Gervais, Genève, Centre de culture ABC, La Chaux-de-Fonds. Soutiens Ville de Lausanne, Loterie Romande, Fondation Ernst Göhner, Fondation Nestlé pour l’Art, Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, Pour-cent culturel Migros, Fondation suisse des artistes interprètes SIS.

Coincé·e·s dans la maison familiale, un frère et deux sœurs attendent que l’heure soit venue. L’heure de la retraite. L’heure de fêter l’anniversaire de Himmler, comme tous les ans. L’heure de pouvoir le faire au grand jour, à nouveau. Espoirs faisandés, histoires familiales et sempiternels débats politiques: on se demande si leurs échanges n’ont, au fond, d’autre moteur que celui de combler le vide de trois existences morbides, pour lesquelles une bataille, même veine, vaut toujours mieux que la pensée obsédante de sa propre insignifiance. Créé en 1979, Avant la retraite s’apparente à un laxatif destiné à expulser les résidus nazis nichés dans les entrailles domestiques des sociétés allemandes et autrichiennes. Amusé·e·s par la mauvaise odeur qui persiste, Marion Duval, Camille Mermet et Aurélien Patouillard conjuguent leurs forces pour rejouer la pièce avec une légèreté qui frôle le mauvais goût.

Après avoir suivi une formation de danse classique et contemporaine et été diplomée de La Manufacture (2009), Marion Duval devient interprète pour Joan Mompart, Andrea Novicov, Barbara Schlittler, Dorothée Thébert et Filippo Filliger, Robert Sandoz, Youngsoon Cho Jaquet, Marco Berrettini ou Aurélien Patouillard. En 2010, elle fonde Chris Cadillac puis crée Las Vanitas (2011), Médecine Générale (2013) avec Florian Leduc, le solo Au feu ! (2015) et Claptrap (2016) en duo avec Marco Berrettini. Sa dernière création, Cécile (2019) a été présentée dans le cadre du Programme Commun à l’Arsenic.

Elle entre à La Manufacture et alterne les rôles de comédienne, de metteure en scène et musicienne depuis sa sortie. Elle collabore avec différent·e·s artistes comme Ludovic Chazaud, Andrea Novicov, Pierre Bauer, Anne-lise Prudat, le Collectif du Loup, Les Fondateurs, La Distillerie Cie, Anne Bisang, Yvan Rhis et Oscar Gomez Mata. Elle crée Appartiamentum (2016) au TPR puis réalise La troisième vérité (2017), aux côtés de Dejan Gacond et Louis Jucker, un audio-guide d’une visite alternative de la Chaux-de-fonds.

Après un travail de performance en Patagonie, Aurélien Patouillard intègre la compagnie de danse Brigitte Dumez. Il se consacre ensuite au théâtre en entrant à La Manufacture (2004) et met en scène Assis dans le couloir (2013) et Trop Frais ! (2014). Il a remporté le prix Premio 2012 pour On a promis de ne pas vous toucher (2014) autour de l’oeuvre de Georges Bataille. En 2017, il écrit et met en scène, à l’Arsenic, Pachinko, une pièce qui traque nos moments d’effacement, puis Hulul en 2018 avec Marion Duval. Depuis 2004, Il joue et danse dans diverses compagnies: Alexandre Doublet, Dorian Rossel, Marion Duval, Louise Hanmer, Maud Liardon , Young Soon Cho Jacquet, Christian Goeffroy Schittler, et Oscar Gomez Mata notamment.