©Felix Hegert
©Felix Hegert

Teresa Vittucci (AT/CH)

DOOM

Danse

  • 60'
  • A Non-French-speaking friendly
  • F Recommandé aux malentendant·e·x·s
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite

Concept, chorégraphie, performance: Teresa Vittucci. Musique, performance: Colin Self. Création lumière: Thomas Giger. Scénographie: Anna Wohlgemuth. Conseil dramaturgique: Benni Egger. Responsable de production: GROUNDWORKERS – Kira Koplin. Production: OH DEAR ! Zürich. Coproduction: Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Lausanne, Art Stations Foundation CH, Dampfzentrale Bern, Sophiensaele Berlin, Théâtre Saint-Gervais, Genève, Tanzhaus Zürich, WUK Performing Arts, Vienne. Soutiens: Stadt Zürich Kultur, Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, Fachstelle Kultur Kanton Zürich, Kultur Stadt Wien, Pour-cent culturel Migros, Fondation Ernst Göhner.

www.teresavittucci.com

Teresa Vittucci invite le compositeur et artiste sonore Colin Self à participer au deuxième volet de sa trilogie sur l’éloge de la vulnérabilité – le premier volet, HATE ME, TENDER, a remporté le Prix suisse de la danse. En duo, les deux artistes se consacrent à l’origine de la figure féminine telle qu’elle a été représentée dans la Genèse et la mythologie grecque comme étant la première de toutes les femmes: Eva et Pandora. Sous l’éclairage queer-féministe de ces figures, dont les récits et les rôles attribués ont été décisifs pour la position des femmes* dans les sociétés judéo-chrétiennes et abrahamiques, Vittucci et Self explorent dans un examen poético-artistique la tension entre curiosité (féminine), transgression et conséquence. À quel risque?

Née à Vienne, Teresa Vittucci vit et travaille à Zurich. Sa pratique traverse les domaines de la performance, de la danse contemporaine, de la comédie absurde et du cinéma, et interroge les perspectives féministes et queer de la culture pop, de l’histoire et de la religion. Les mauvaises blagues font également toujours partie du processus. Travaillant principalement en solo, elle affectionne également le travail collaboratif ; elle a notamment travaillé avec Nils Amadeus Lange, Marilu Mapengo Namoda, Claire Sobottke, Michael Turinsky et Colin Self. En tant qu’interprète, elle a performé avec Simone Aughterlony, Marie-Caroline Hominal, Benny Claessens entre autres. De nombreuses fois récompensée pour son travail, elle a notamment reçu le prix de reconnaissance pour son travail d’interprète par la Ville de Zurich et le Prix fédéral suisse de la danse pour son œuvre HATE ME, TENDER. Elle est actuellement Young Associate au Tanzhaus Zürich.