©Marine Magnin
©Marine Magnin

Ruth Childs (CH/US/UK)

fantasia

Danse

  • 55’
  • F Recommandé aux malentendant·e·x·s
  • G Boucle magnétique
  • C Jeune public bienvenu (dès 8 ans)
  • A Peu ou pas de texte
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite

Chorégraphie, performance: Ruth Childs. Costumes: Cécile Delanoë. Création sonore: Stéphane Vecchione. Direction technique et création lumière: Joana Oliveira. Regard chorégraphique extérieur: Maud Blandel. Regard extérieur: Nadia Lauro. Costumes: Cécile Delanoë. Production: Scarlett’s. Production déléguée, administration, diffusion: Tutu Production – Lise Leclerc. Coproduction: Association pour la danse contemporaine, Genève, Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Lausanne, Atelier de Paris/CDCN Paris. Soutiens: Pro Helvetia – Fondation Suisse pour la culture, Loterie Romande, Fondation Nestlé pour l’Art, Fondation suisse des artistes interprètes SIS, Fondation Ernst Göhner, Fonds des programmateurs de Reso – Réseau Danse Suisse, Tanzhaus Zürich, The Floor NYC. Soutien à a tournée: Canton de Genève, Corodis. Remerciements: Théâtre Sévelin Lausanne, Servette Music.

Des musiques qui ont bercé son enfance passée dans le monde de l’art moderne américain, Ruth Childs retient les intuitions de mouvements irréfléchis qui la traversent quand elle en écoute les thèmes. Les grands thèmes surtout, ceux des orchestres symphoniques qu’elle fréquente avec son père à New York : Beethoven, bien sûr, Tchaï kovski et son Cassse-Noisette, les danses slaves de Dvořák… En entendre la moindre notes éveille la fantaisie de son corps, loin des mouvements illustratifs que l’inconscient collectif lie à ces airs célèbres. De ces vocabulaires chorégraphiques instinctifs, de ces impulsions inexpliquées, de ces mémoires résiduelles, elle compose une danse : son premier solo, fantasia.

Née à Londres, la danseuse et performeuse anglo-américaine Ruth Childs (1984) grandit aux États-Unis où elle étudie la danse classique et contemporaine, et le violon. Elle s’installe en Suisse en 2003 pour terminer sa formation de danseuse au Ballet Junior de Genève. Elle travaille avec plusieurs chorégraphes et metteurs en scène de renom international dont Foofwa d’Imobilité, La Ribot, Gilles Jobin, Massimo Furlan, la 2b company et Yasmine Hugonnet. En 2014 elle fonde l’association SCARLETT’S pour développer son travail personnel en conciliant danse, performance, film et musique. Depuis 2015, elle réalise un projet de re-création des premières pièces de sa tante, la chorégraphe américaine Lucinda Childs. En 2018, elle crée sa première pièce scénique The Goldfish and the Inner Tube en collaboration avec Stéphane Vecchione. Elle crée son premier solo, fantasia, à l’ADC de Genève en octobre 2019. Elle développe actuellement un projet au long cours avec la sculptrice Cécile Bouffard.
www.ruthchilds.com