© DR

Sébastien Grosset, Christian Geoffroy-Schlittler (CH)

La 7G

Installation théâtrale

  • 2h
  • G Boucle magnétique
  • E Recommandé aux malvoyant·e·x·s
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite
  • D 2022-11-06 17:00

Texte et conception: Sébastien Grosset. Jeu et direction d’acteur: Christian Geffroy Schlittler. Création vidéo et direction technique: Luca Kasper. Scénographie: BUREAU (Daniel Zamarbide, Carine Pimenta, Galliane Zamarbide). Administration: Maylène Mathée. Avec la participation de: Pierre Banderet, Marion Chabloz, Marie Lou Félix, Zacharie Heusler, Pascal Hunziker, Julie-Kazuko Rahir, Valério Scamuffa. Coproductions L’Arsenic - Centre d’art scénique contemporain, Lausanne. Le Grütli - Centre de production et de diffusion des arts vivants, Genève. Avec le soutien du Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs, la Fondation Nestlé pour l’Art, la Loterie Suisse Romande.

La 7G est l’histoire d’une malédiction familiale en forme de monologue augmenté : à la fois seul en scène et œuvre chorale à huit voix pour sept écrans et un acteur unique : Christian Geffroy Schlittler, qui joue en direct son propre rôle et celui, en projection vidéo, de sept de ses ancêtres. Un homme est ainsi confronté à ses aïeuls imaginaires parlant les uns sur les autres dans une polyphonie d’échos, de heurts, d’accords et de chassés-croisés. Les récits s’entrechoquent dans un chaos rythmé par les malentendus, tandis que les voix s’entrelacent pour devenir tissage.
Dans cette possession mise en scène d’un être humain par ses ancêtres, finit par se poser la question : est-il encore possible pour un individu de faire entendre sa propre voix alors que des milliers de récits d’hier et d’aujourd’hui résonnent dans une multitude de canaux ?

 

Né en 1975 à Lausanne, Sébastien Grosset est auteur, dramaturge et chercheur en philosophie de l’architecture. Sur scène, il a, entre autres, travaillé avec le Club Des Arts, Christian Geffroy Schlittler, Michèle Gurtner, Christian Garcia, Anne Delayae et Nicolas Leresche, Daniel Zamarbide. Dans le monde académique, il collabore régulièrement avec l’EPFL, l’UNIL (où il poursuit une thèse de philosophie consacrée à l’intérieur architectural) et la HEAD. Ses pièces ont été jouées entre autres aux Urbaines, au Festival de la Cité, à l’Arsenic, au Théâtre Saint-Gervais, au Grütli, à l’Usine, au festival far°, au TPR, au Centre Culturel Suisse de Paris, à la Fondation Cartier, au Quartz et aux Subsistances. Il a aussi participé au projet de recherche Partition(s) à la Manufacture, et à l’ouvrage qui en a résulté, ainsi qu’au volume des Études de Lettre Penser la scène édité par Michael Groneberg. Depuis 2020, il enseigne l’histoire de l’architecture à la HEAD de Genève. En 2021, il crée L’Enseignement supérieur avec Michèle Gurtner à la Bâtie à Genève. En juin 2022, il adapte en podcast avec le théâtre du Grütli « Paysages impossibles » créée en 2018 à l’Arsenic avec Joëlle Fontannaz et Camille Mermet.
Son écriture vise l’abolition des frontières entre parole et chant, texte et partition, théâtre et musique et recours souvent à diverse formes de polyphonies parlées.

Garderie gratuite le dimanche, pendant le spectacle.
Une éducatrice s’occupe de vos enfants (dès 4 ans). Merci de contacter Hélène Bahon - responsable garderie à l’adresse helene.bahon@arsenic.ch en précisant : votre nom, prénom, le nom et prénom de votre enfant, son âge ainsi que votre numéro de téléphone.