© Fe Avilla
© Fe Avilla
© Fe Avilla
© Fe Avilla

Davi Pontes, Wallace Ferreira

Repertório N.3

danse, performance

  • 35'
  • F Recommandé aux malentendant·e·x·s
  • A Peu ou pas de texte
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite

Conception et performance: Davi Pontes, Wallace Ferreira.

Deux artistes brésilienxs se sont réunixs en 2018, déterminéxs à créer une chorégraphie d’autodéfense pour faire face à la violence physique, imaginaire et épistémologique. Repertório N.2 avait été présenté en juin 2023 à l’Arsenic, Davi Pontes et Wallace Ferreira poursuivent leur recherche avec ce nouvel épisode.
Repertório vise à déconstruire l’idée de la généralisation de la violence et cherche à établir une nouvelle façon de représenter les expériences des minorités. Cette recherche s’appuie sur des études postcoloniales, de genre et de race pour questionner la violence et permettre de conjurer celle-ci.
Il s’agit ici de saisir comment un corps et ce dont il est chargé, élabore sa propre capacité à se défendre.
Comment performer la violence sans la soutenir pour autant ? En mettant en mouvement ce répertoire chorégraphique d’autodéfense, Davi Pontes et Wallace Ferreira proposent de bousculer les esprits et les idées par le corps en proposant diverses stratégies de résistance : une manière puissante et endurante de rester au monde en peuplant les imaginaires de fantasmes visionnaires.

Davi Pontes est artiste, chorégraphe et chercheur. Diplômé en arts de l’Universidade Federal Fluminense et Master en arts de la même institution.Il a étudié à l’Escola Superior de Música e Artes do Espectáculo ESMAE (Porto, Portugal). Depuis 2016, elle a présenté son travail dans des galeries d’art et des festivals nationaux et internationaux, principalement à l’Université de Pennsylvanie (États-Unis), My Wild Flag (Stockholm), Pivô (São Paulo), Centro Cultural deBelém (Lisbonne), Rua das Gaivotas 6 (Porto), Bienal Sesc de Dança, MITsp – Mostra Internacional deTeatro de São Paulo, festival Les Urbaines (Suisse), Galeria Vermelho (São Paulo), ValongoFestival Internacional da Imagem (São Paulo), Programa Rumos Itaú Cultural 2021, PanoramaFestival (Rio de Janeiro), 5° Mostra de Dança Itaú Cultural (São paulo), Artfizz – HOA Galeria (USA)et résident à ImPulsTanz 2022 [8 : tension] Young Choreographers’ Series (Autriche), La Becque (Suisse), Pivô Arte Research Program, MAM Rio Arts Research Residency Program et Escola Livre de Artes – ELÃ entre autres. Artiste primé à ImPulsTanz – Prix des jeunes chorégraphes, 2022 (Autriche).

Wallace Ferreira est unx chorégraphe, interprète, artiste visuelx. Diplôméx de l’Escola Livre de Artesda Maré (ELÃ) et de l’Escola de Artes Visuais Parque Lage. Lauréate du prix ImPulsTanz – Young Choreographers’ Award 2022, avec une résidence dans la série ImPulsTanz [8:tension], iel rejoint en 2022 la résidence artistique de l’Instituto Inclusartiz. Iel construit des stratégies et chorégraphie des actions pour échapper aux représentations. À travers des pratiques indisciplinaires, ses créations provoquent des accidents entre la danse, la performance et les langages contemporains des arts visuels, en appliquant des aspects tels que la mimesis, la représentation et les études d’images d’images chorégraphiées par des corps dissidents. Pousséx par les défis de la mise en tension du présent, elle a présenté ses œuvres depuis 2018 dans des galeries d’art, des festivals nationaux et internationaux tels que Tanya Bonakdar Gallery (NY), Panorama Festival, ArtRio, Lateral Roma, HOA ART, Artfizz, Jaqueline Martins Gallery, Les Urbaines(CH), SP- ARTE, Display (CZ), Itaú Cultural, SESC, A GentilCarioca gallery, Despina. Parmi ses œuvres les plus récentes, la trilogie Repertório, réalisée en partenariat avec l’artiste Davi Pontes, a été présentée à l’exposition VERBO de la galerie Vermelho, au festival international de l’image de Valongo, à la galerie d’art Anita Schwartz, à Frestas – Triennale des arts 2020/21, et à My Wild Flags (SE).
Iel a réalisé le film Delirar o racial en partenariat avec l’artiste Davi Pontes, commandé par le programme Satellite Pivot, 2021. Au sein de la culture Ballroom/Vogue, iel a reçu le titre d’impératrice de la Maison Mamba Negra, agissant à São Paulo, Brasília et Rio de Janeiro.