Alex Baczynski-Jenkins, Unending love, or love dies, on repeat like it's endless 2021. Rehearsal process at Callie's. Courtesy of the artist.

Alex Baczynski-Jenkins (PL/UK)

Unending love, or love dies, on repeat like it’s endless

Danse

  • 90’
  • G Boucle magnétique
  • B Accessible aux personnes à mobilité réduite

Chorégraphie: Alex Baczynski-Jenkins. Interprétation et collaboration: Arad Inbar, Beverly KöTA WALi, et Thomias Radin. Musique live et conseiller artistique: Krzysztof Bagiński. Production et tour manager: Andrea Rodrigo. Coproduction: Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Lausanne, Callie's, Berlin, Disappearing Berlin - Schinkel Pavillon, KIASMA, Helsinki, Klosterruine, Berlin, Kunstverein Düsseldorf, Kunstverein Cologne. Développé et soutenu par le NATIONALES PERFORMANCE NETZ (NPN) - Coproduction Fund for Dance financé par le Commissaire du gouvernement fédéral pour la culture et les médias, Allemagne.

Unending love, or love dies, on repeat like it’s endless change, s’accumule et se déploie différemment à travers ses diverses itérations. Œuvre en fragments et en processus, composée d’une écriture à la fois incarnée et langagière, elle médite sur le désir, l’amour – en tant que bien commun -, le plaisir, la perte et le temps. En cherchant à se déplacer à travers la danse en ruines, et les ruines de la danse, des présences spectrales chorégraphient gestes et contacts désirés, collectivité et finitude; désorientation, célébration et fragmentation.

Artiste plasticien et chorégraphe, Alex Baczynski-Jenkins (1987) vit et travaille à Varsovie et à Londres. Ses œuvres s’intéressent à l’affect, l’incarnation et la sensualité queer. Abordant la chorégraphie comme outil de réflexion sur le sentiment, la perception et l’émergence collective, il retrace les relations entre sensation et socialité, expression corporelle et aliénation, utopie et latence queer. Il est cofondateur de Kem, un collectif féministe queer basé à Varsovie, qui se concentre sur la chorégraphie, la performance et le son comme pratiques de construction communautaire. Ses expositions précédentes et en solo incluent: Kunsthalle Basel, Suisse (2019); Foksal Gallery Foundation, Varsovie (2018); et Chisenhale Gallery, Londres (2017). Il a également présenté des œuvres à la 58e Biennale d’art de Venise (2019); le Stedelijk Museum, Amsterdam (2019); le Migros Museum of Contemporary Art, Zurich (2018); le Palais de Tokyo, Paris (2017). En 2018, Il est lauréat du Frieze Artist Award.